Maison MISTRE

La pâtisserie chocolaterie AMANDINE est née en 1961 avec Maurice MISTRE (Pâtissier chocolatier mais aussi photographe - sérigraphe). Homme unique, précurseur dans tous ces domaines, mais aussi grand amoureux des belles senteurs et du chocolat qu’il pense être le 8ème art: "Un art sensuel comme une peau à caresser" disait-il.
Pendant près de 50 ans, il multiplie les créations : bonbons, chocolats, tablettes, œufs de Pâques, crèche pour Noël...
Maurice MISTRE avait même réalisé un gâteau pour le Président MITTERRAND et a collaboré avec les plus grands artistes pour faire des sérigraphies en chocolat sur papier nougat : Jane BIRKIN, Suzanne FLON, Serge REZVANI, Fabrice LUCCHINI, et aussi Jean-Jacques SURIAN, Gérard TRAQUANDI... La réputation de ses chocolats a fait le tour de la région et bien au-delà.

Au début des années 60, après un passage chez Plauchut, la plus ancienne pâtisserie de Marseille, Michel MISTRE ouvre une pâtisserie au boulevard Pardigon. Sa réputation de « grand pâtissier et de spécialiste en chocolaterie fine » le précède quand il ouvre avec sa femme Nadine, une pâtisserie à Pertuis en avril 1974. La pâtisserie Mistre sera une « référence gourmande » dans la région du sud Luberon, qui régalera l’été les personnalités parisiennes et les marseillais en villégiature.

 

Laure

C’est dans la pâtisserie de ses parents à Pertuis que se sont déroulées son enfance et son adolescence. Bercée par la valse des gâteaux, des viennoiseries et des chocolats réalisés par son père, cet univers représentait pour Laure le royaume des saveurs du palais et de la gourmandise. Après s’être éloignée un temps, suite à des études de lettres et un Master en communication, c’est avec bonheur qu’elle revient aujourd’hui avec Pauline sur les traces de leurs pères, Michel le frère cadet et Maurice l’aîné qui ont commencé dans "la capitale marseillaise".

Archives Michel MISTRE

Pauline

Fille unique du célèbre pâtissier - chocolatier, Maurice MISTRE, Pauline a grandi dans la pâtisserie de ses parents. Elle assistait son père dans la fabrication des gâteaux, chocolats, galette des rois. Elle était également présente en boutique auprès de sa mère, Jacqueline REGIS.
Pauline s'est d'abord dirigée vers des études de droit. Master en poche, elle a travaillé durant plusieurs années dans des cabinets d'avocats et d'expertises comptables.

Toujours admirative du travail de ses parents qui avaient créé ensemble une institution, Pauline quitte aujourd'hui son poste de juriste fiscaliste pour suivre la tradition familiale et fonde avec sa cousine, la Maison MISTRE.

"Le tout Marseille des années 1960 à 2000 faisait la queue jusqu'à l'extérieur de la boutique pour venir chercher leurs douceurs. J'espère que l'on pourra prétendre au même succès."

Archives Maurice MISTRE